CADRAN SEPTENTRIONAL A

HEURES SIDERALES

A MARSEILLE

 

 

Ce cadran est perpendiculaire au cadran à style multi-indicateur de

Chateau-Gombert Saint-Mitre.

Année de construction : Décembre 2003-Mars 2004

Latitude 43,351° nord.

Longitude -5,414° est

Déclinaison gnomonique 54,837° vers le nord-est (234,837°)

Positionnement du style droit sur la sous-stylaire et

aperçu des 2 courbes d'équation du temps.

L'une construite dans sa totalité sur 8h 30 solaires, l'autre

construite sur 10 heures solaires

(zone printemps-été ) de façon à la rendre plus

grande et plus lisible.

 

Aperçu du style principal ressemblant approximativement

à un dinosaurien brontosaure.

L'arête dorsale montre les heures solaires.

Sur la gauche la queue du chat.

Le centre de la sphère située au bas du cou de ce brontosaure

indique par son ombre la zone zodiacale où se trouve

le soleil au moment de la lecture du cadran.

Au point d'origine du cadran est implantée une clef d'horloge

comtoise qui n'a aucune signification gnomonique.

Sur le côté gauche du cadran, au bas du dessin de l'horloge

comtoise est implanté un petit chat en laiton dont l'extêmité

de la queue se trouve à 7 cm du plan du cadran.

L'ombre de l'extrêmité de la queue du chat va montrer les

24 heures sidérales (24 lignes de coupe de l'écliptique avec le plan du cadran).

Celles-ci, dessinées en noir, constituent les mailles d'un filet s'articulant

sur l'équinoxiale et la ligne d'horizon (dessinées en bleu hoggar).

On pourra remarquer que les 6è et 18è heures sidérales se rejoignent

sur la ligne d'horizon à son intersection avec l'équinoxiale et la

ligne horaire tabulaire de 6 heures solaires.

De même les 7è et 19è, 8è et 20è, 9è et 21è

heures sidérales coupent l'équinoxiale à son intersection

avec les 7è, 8è, et 9è heures solaires.

Les autres intersections se font hors cadran.

On peut voir les 15è et 14è heures sidérales tangenter les

intersections de l'arc diurne du tropique du Capricorne

avec les 9è et 8è heures solaires.

De même les 4è, 3è, 2è, 1ère, 0 et 23è heures sidérales tangentent

l'arc diurne du tropique du Cancer à son intersection avec les

10è, 9è, 8è, 7è, 6è et 5è heures solaires.

Les autres points de tangence ne sont pas sur le cadran.

Le cadran est peu lisible vers les solstices car les heures sidérales

sont alors très rapprochées les unes des autres.

La devise est écrite en langue russe

Installation des 2 cadrans

Théorie du cadran à heures sidérales

Etude du déplacement du nonagésime sur le cadran

Le furet fufu

Retour au menu

Retour aux 2 cadrans de château-gombert

Retour en haut de page

Google
Web pakhomoff.net
de-la-parra.com